Ensablements

Jean-Christophe Roudot

Jean-Christophe Roudot s’intéresse depuis longtemps à la pratique de l’installation pour la part qu’elle fait à l’espace autant qu’à la matière.
Il aime travailler en plein air et se mêler aux intempéries.
A la fois gourmand de matériaux bruts, récupérés, et de technologies numériques, il tire plaisir de ces deux extrêmes.

Il collecte des matériaux sans valeur, relativement neutres et plastiquement modulables ou transformables (cartons, emballages divers, objets brisés, pièces au rebut) qu’il recycle en leur donnant une autre vie.

Depuis deux à trois ans, il réalise des installations miniatures dans des maquettes éphémères qu’il fabrique et photographie. En jouant sur la perspective, les matériaux et les échelles ambiguës, il parvient à donner l’illusion d’installations créées dans des espaces réels et de grandes dimensions.
Ses Villes nomades, construites la plupart du temps dans un lieu public à l’aide d’éléments épars, nous conduisent dans des rues, places, avenues et quartiers imaginaires.

 

Pour le festival Rendez-vous de Juillet, l’artiste réalise des villes sur la plage. Il renoue ainsi avec les châteaux de sable de son enfance. Ses Villes nomades, éphémères par nature, vivront le temps d’une marée.

Nos sociétés, face aux cataclysmes, aux guerres, aux catastrophes nucléaires, sont-elles moins fragiles qu’une ville de sable emportée par les vagues ?

Par ailleurs, Saint-Trojan-les-Bains à longtemps lutté contre le sable, cet envahisseur impalpable.

 

Laisser un commentaire